Rapport de mission

La mission SOURIRES avait pour but de rendre opérationnel l’atelier de menuiserie de l’école du bois ESK. L’école se situe dans le village de Voa Sar au sud de la capitale Phnom Penh, dans la province de Kompong Speu.

Rappel sur les objectifs de l’école :
Ce projet ambitieux est un projet novateur : « une école de menuiserie au Cambodge » ; il est également la rencontre de trois associations : ESK, LAMINAK et SOURIRES, et d’une somme de bénévoles : Jean-Luc, Jérôme, Etienne, Ludovic………
Le bois est l’une des ressources naturelles principales du pays, il fait l’objet de coupes dommageables pour l’environnement et souvent illégales. La solution pour l’avenir consiste à former les Cambodgiens :
– à acquérir un savoir-faire dans les métiers du bois,
– à maîtriser la transformation des ressources dont ils sont les propriétaires.
Dans le but de :
– les aider à trouver un emploi qui leur permette de rester dans leur campagne d’origine,
– les sensibiliser à une exploitation mieux régulée, plus économe de la forêt

La mission Sourires :
Au mois d’avril 2009 nous avons expédié un container contenant 23m3 pour 5 tonnes de matériels. Ces équipements à destination de l’école du bois avaient ont été collectés ou achetés par l’association SOURIRES.
Depuis le 9 mai 2009, la structure de l’atelier a été achevée par l’association LAMINAK et l’on peut souligner le travail de qualité réalisé par les jeunes de cette association, émanant de l’ISA-BTP d’Anglet au Pays Basque.
Ce remarquable travail nous a permis de mener à bien notre mission dans les meilleures conditions possibles.
Notre mission s’est déroulée du 6 juin au 4 juillet 2009. L’équipe était composée de 9 personnes :
– Denis BRUNET, professeur de menuiserie, président de l’association SOURIRES et responsable de la mission
– Patrick ARGOUT, professeur, attaché technique auprès du chef de travaux du lycée de Presles, et responsable logistique de la mission
– Maryline CARRARD, infirmière bénévole de l’association SOURIRES
– Thibault LOUAGE, élève en BAC Professionnel Technicien Menuisier Agenceur
– Jean-Luc PERRARD, élève en BAC Professionnel Technicien Menuisier Agenceur
– Jérémie MUNOZ, élève en BAC Professionnel Technicien Menuisier Agenceur
– Claude RAYNAULT, élève en BAC Professionnel Technicien Menuisier Agenceur
– Davy HING, étudiant en BTS Communication des Entreprises
– Léna GRINDORGE, bénévole de l’association SOURIRES
Les lycéens ou étudiant ayant participé à cette mission d’un mois sont partis dans le cadre de leur période de formation en entreprises.
Denis BRUNET s’est quand à lui rendu au Cambodge trois jours avant l’équipe, ce qui a permis de résoudre les derniers problèmes d’intendance sur place.
Durant notre séjour nous avons été logés dans l’internat de l’école, ce qui nous a permis de tisser des liens amicaux, d’avoir des échanges très fructueux avec les professeurs et les élèves Cambodgiens, et de partager de bons moments de complicité. Les week-ends ont été consacrés à la découverte du pays, ainsi nous avons eu le loisir de visiter les temples d’Angkor, la capitale Phnom Penh, ainsi que la ville de Kompong Som, plus connue sous le nom de Sihanoukville, sur les bords du golfe de Thaïlande.
Durant cette mission, nous avons :
– Monté, branché et mis en route les machines
– Agencé le local technique de l’école
– Assuré la formation des professeurs cambodgiens pour l’utilisation des machines
– Assuré une formation de base à la maintenance des matériels
– Préparé le programme de la formation qui sera dispensé à l’école
Deux jeunes menuisiers compagnons du tour de France, Etienne Chapelet et Ludovic Drano, on rejoint le projet et passeront un an sur place afin de mettre en place le programme pédagogique.

Le point sur le matériel :
L’atelier de l’école est grâce à la mission Sourires maintenant équipé d’une petite scie circulaire, de deux scies pendulaires, d’un combiné dégauchisseuse raboteuse, d’une dégauchisseuse, d’une raboteuse, de deux toupies, d’une tenonneuse, et d’une station d’aspiration, ainsi que 15 caisses à outils équipées.
Sur place nous avons acheté une scie à ruban, un groupe électrogène, un lot de serre-joints dormants et de serre-joints à pompe, une scie de découpe, une perceuse à colonne, une ponceuse à bandes, et tous les tuyaux destinés à l’aspiration.
Il nous manque cependant encore quatre machines essentielles au bon fonctionnement de l’atelier : une scie circulaire à table, une mortaiseuse à chaine, une affuteuse, et une raboteuse plus puissante et efficace que celle actuellement en service.
Il est à noter que le 13 Août Mme You Kenory, directrice du projet et présidente de l’association ESK s’est rendue sur place, et que à cette occasion l’association SOURIRES a fait parvenir des équipements pour les toupies et les mortaiseuses à mèches qui nous semblait essentiels pour travailler, et ce pour un montant de 1000 euros.
Mais il faudra également prévoir d’équiper en outils toutes ces machines. Les outils ne pouvant venir que de France car nous ne trouvons pas de matériel de qualité au Cambodge. Tout ce parc machine nécessitera à n’en pas douter un budget de maintenance qu’il convient de ne pas négliger.
Le groupe électrogène principal montre des signes de faiblesses, une révision et un bon entretien seraient à envisager. Il convient également de revoir le réservoir d’approvisionnement en Gazole du groupe électrogène, en effet pour le moment le réservoir est un bidon plastique de 35 litres posé sur des parpaings en équilibre, nous proposons l’installation d’un réservoir de 70 litres environ pour permettre un fonctionnement plus rationnel et plus efficace. Il est à noter que le budget carburant est important car en fonctionnement continu le groupe consomme de 35 à 60 litres par jour.

Observation :
L’approvisionnement en eau est un problème récurant, et ce malgré le puits creusé dans l’enceinte de l’école. Outre le fait que l’eau peut manquer, il semble essentiel que nous soyons en mesure de fournir de l’eau potable à l’ensemble de l’école. Nous proposons d’installer des réservoirs d’eau qui nous permettra une plus grande autonomie. De plus nous proposons d’installer un système de traitement qui permettra de fournir de l’eau potable à l’ensemble de la communauté.

One thought on “Rapport de mission

  1. Sothea dit :

    Merci de votre action pour le peuple cambodgien!

Comments are closed.