L’association Sourires a décidé de continuer pour 2011 et 2012 son implication auprès de l’école du Bois ESK. Elle lance un appel aux fonds pour les actions suivantes :

Développement des structures d’accueil

L’objectif principal de la mission 2011-2012 est de développer les structures d’accueil de l’école.
Le recrutement devant doubler cette année, il devient nécessaire d’apporter une structure adaptée.
Trois objectifs seront mis en œuvre dès 2011 :
·         L’acquisition d’un nouveau terrain voisin de l’école du bois
·        La construction d’un « sala »  salle multifonctions, destinée aux cours de langues francophone
·         La construction d’un séchoir à bois
Nous poursuivrons dans un deuxième temps les objectifs suivants :
·         La construction de la maison des employés
·         La construction d’un terrain multi sport, football, volley ball, basket
L’acquisition d’un nouveau terrain
Nous envisageons l’acquisition d’un terrain qui est  voisin à l’école du bois. Au cours de notre mission d’avril 2010 nous avons entrepris des négociations avec le propriétaire actuel, et nous sommes parvenus à un accord quand au prix et au délai de transaction.
Ce terrain a une surface de 2165 m2, il nous servira à étendre nos installations, notamment pour tous les projets que nous envisageons sur 2011-2012.
Construction d’un « sala »
Le sala au Cambodge est le lieu de vie principal d’un village, d’une communauté, ou autre. Nous envisageons donc la construction de cette salle multifonction qui sera avant tout dédiée aux élèves, avec une attention particulière sur l’installation d’un laboratoire de langue.
Les plans ont été établis par Tanaka You, architecte DPLG. Les gammes de fabrication opérationnelle de structure seront réalisées par Etienne Chappler, compagnon, et par les élèves de BTS Charpente du  lycée Pierre Joël Bonté (Riom 63).
La mission de construction sera conduite par Denis BRUNET, président de l’ONG SOURIRES, et professeur au Lycée Albert Londres de Cusset (03), le lycée Pierre Joël Bonté de Riom (63), et le lycée de Navarre de Saint-Jean-Pied-de-Port (64).
L’équipement intérieur du sala
Nous souhaitons que cet équipement soit le plus polyvalent possible,
Deux nouvelles salles de cours seront installé à l’intérieur l’une destinée au laboratoire de langue française, la seconde destinée à l’enseignement de la technologie lié au métier de menuisier.
Par ailleurs les cloisons internes seront entièrement amovibles pour nous permettre de disposer d’une salle destinée aux diverses réceptions qui sont organisées au sein de l’école, la surface au sol étant de 110 m2.
Le mobilier qui équipera cette espace sera entièrement réalisé par les élèves de l’école du bois.
Construction d’un séchoir à bois
Il est très difficile de trouver du bois sec au Cambodge, et le bois fourni à l’école possède un taux d’hygrométrie trop élevé, qui l’empêche d’être exploité dans de bonnes conditions. Le fait d’utiliser du bois non sec amène des fissures aux meubles fabriqués dans l’atelier de l’école.
Un séchage bien mené doit permettre au bois de sécher assez vite, sans se déformer et sans altérations.
L’objectif d’un bon séchage est de trouver l’accord entre la température de l’air et le taux d’humidité, pour pouvoir réaliser un séchage rapide et parfait.
Nous serons une nouvelle fois au Cambodge novateur dans le domaine, car de nombreux artisans locaux attendent avec impatience cette installation. Actuellement à l’école du bois nous recevons du bois saturé en humidité (90%) qui ne nous permet pas de travailler dans des conditions optimales (entre 15% et 20%), il est donc impératif de mener à bien ce projet.
Cette construction nous amène à acquérir le terrain voisin à l’école du bois.

Développement de la formation professionnelle post diplôme
Nous souhaitons que les jeunes, après l’obtention de leur diplôme, puissent tout de suite bénéficier d’une expérience professionnelle encadrée.
Création d’une structure type « coopérative » : Voa Sar Coop
Dans cette démarche, nous nous inscrirons au sein du tissu économique local en travaillant avec d’autres professionnels cambodgiens (scieur, menuisier, maçon, fournisseur de matériaux).
En développant cette activité, nous cherchons à générer de l’emploi et donc l’insertion économique locale des jeunes de l’école du bois.
Voa Sar COOP aura le statut de Société Coopérative, cela signifie que la société ne sera pas seulement constituée de salariés mais aussi d’associés contributeurs, de bénévoles qui interagiront tout au long de l’année par des comités de suivi. Les bénéfices de la coopérative serviront à l’investissement dans l’école du bois et à l’investissement propre à la coopérative.
Le projet sera porté et mis en œuvre par Ludovic DRANO, compagnon français travaillant depuis avril 2009 au Cambodge au sein de l’école du bois. Sa connaissance du tissu économique local, du marché de la construction bois en font un acteur essentiel de ce projet.
Il aura le rôle de chef de projet et devra développer l’activité. Il sera chargé de recruter les ouvriers, qui seront pour la plupart issus de l’école du bois, de trouver les marchés, du management, de la coordination  des personnels et de la gestion financière de Voa Sar COOP.
L’investissement de départ nécessitera l’achat d’un véhicule de chantier, et de matériel portatif de menuiserie.
Voa Sar COOP devra s’autofinancer dans les deux ans.
Le lancement de la coopérative est prévu pour décembre 2010.
Formation continue des enseignants
Les enseignants de l’école, s’ils sont maintenant de bons professionnels, n’ont pas encore reçu de formation pédagogique.
La formation continue contribue au développement des compétences professionnelles  indispensables à la réussite de tous les élèves. Elle permet d’actualiser les connaissances des professeurs, d’analyser leur pratiques, de mieux connaître les élèves, de se familiariser aux outils informatiques…
Ce travail devra être mis en place dès la rentrée 2010 pour l’ensemble des professeurs.